09 81 34 64 56

Les risques augmentés sous la pluie

Les risques augmentés sous la pluie

Cette semaine, pluie tous les jours !

Cela suppose un équipement correct et une conduite adaptée pour éviter les risques inhérents à cette météo qui en réalité ne fait que rendre encore plus présents et potentiellement plus graves les aléas existant en permanence lorsque l’on est pilote de deux roues. Ainsi, pour commencer, il y a une perte de visibilité, pensez que cela vous concerne tout autant que les autres usagers de la route. Il faut donc se préoccuper de sa tenue, par exemple lors du choix de la combinaison de pluie, qui doit comporter des éléments réfléchissants, et de votre casque qui doit être absolument équipé d’un système anti-buée sur la visière.Les deux roues sont déjà trop souvent victimes d’autres usagers n’ayant pas perçu leur présence dans le flot de circulation, alors ayez bien à l’esprit quand vous circulez sous la pluie que celle-ci est comparable à la nuit. Ne négligez pas la qualité de vos gants car avoir les mains mouillées ou même humides n’est pas seulement désagréable, cela représente un réel danger en entraînant une perte de sensibilité au niveau des leviers. 

La stabilité et l’équilibre étant l’autre caractéristique essentielle des deux roues, celle-ci est d’autant plus mise à mal lors d’épisodes pluvieux. En effet les distances de freinage sont considérablement augmentées et d’autant plus qu’en moto ou en scooter, le risque est grand de bloquer la roue en cas de freinage d’urgence, aussi est il primordial de rouler à allure très modérée afin d’avoir une conduite des plus souples, basée sur l’anticipation et des changements de vitesse progressifs qui peuvent passer par l’usage du frein moteur pour éviter au maximum le recours d’urgence au levier de frein! ( attention cependant aux machines dotées d’un important frein moteur, sur lesquelles rentrer brusquement un rapport peut se révéler pire que se jeter sur les freins!). Quant aux virages, il va de soi qu’il convient de prendre le moins possible d’angle, à moins d’être équipés de pneus bi- ou tri-gomme qui permettent une conduite sportive en tout temps, mais comme pour tout le meilleur équipement du monde ne vous sera pas d’un grand secours sans une parfaite maîtrise de votre part. Attention donc à ne pas faire preuve de trop de confiance ou de témérité et préférer la réserve quand les conditions climatiques risquent de mettre à mal les meilleurs promesses. Car en effet, tous les pièges qui nous menacent quotidiennement se trouvent d’autant plus périlleux : plaque de gasoil, saletés en tout genre, irrégularités dans la chaussée.
D’où le dernier point sur lequel porter votre attention qui est la qualité et surtout l’usure de vos pneumatiques. Des pneus usés ou en mauvais état risquent encore plus la perte d’adhérence. Et à ce propos, il existe un phénomène classique encore trop méconnu concernant le bitume de nos routes, à savoir ce que l’on nomme le verglas d’été. Il se produit en début d’épisode pluvieux succédant à une grande période de sécheresse. Les premières chutes d’eau vont diluer l’ensemble des poussières et différents dépôts d’hydrocarbures qui se sont déposés en surface, formant un film particulièrement glissant, comparable comme son nom l’indique, à du verglas. C’est la persistance des précipitations qui va permettre de lessiver la route, attention donc à la pluie qui commence.

Sous la pluie il est donc vital d’être correctement protégé et d’adapter votre conduite aux conditions météorologiques et de circulation. Il est impératif en cette période de vacances de considérer cela en planifiant votre trajet pour vous renseigner sur le temps qu’il fera dans toutes les régions que vous traversez, afin de ne pas être pris au dépourvu et de pouvoir faire face en toute sérénité à tous les aléas climatiques. Pour vivre votre passion à cent pour cent, ne négligez jamais votre sécurité !